MINISTÈRE DE LA JUSTICE,GARDE DES SCEAUX.

Sceau de Republique Gabonaise

Remise de 1500 documents didactiques sur les droits de l’homme au Ministre de la Justice, Garde des Sceaux

Logo

Le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Erlyne Antonela Ndembet-Damas a reçu des mains de M. François Loucény Fall, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies  pour l’Afrique centrale, Chef de l’Unoca, 1500 documents didactiques sur les droits de l’homme. Les documents remis officiellement lors d'une audience accordée le jeudi, 12 mars 2020 seront mis à la disposition de tous les services chargés de l’application des droits de l’homme au Gabon.

La remise des documents, qui s’inscrit dans le cadre d’un programme de travail en vue du renforcement des capacités des services en charge, au Gabon, de l’application des droits de l’homme. Ils seront transmis par le Ministère de la Justice au Centre de documentation, à l’Ecole de la Magistrature, à la Garde pénitentiaire, aux Forces de police nationale, à la Gendarmerie et aux autres corps en charge du respect des droits de l’homme.

Au-delà de la remise des documents sur les droits de l’homme au Ministre de la Justice, les deux personnalités ont passé en revue une série d’autres engagements internationaux en cours dont l’élaboration des rapports périodiques sur les différents instruments internationaux en matière des droits de l’homme.

Sur ce point précis, l’Ambassadeur François Loucény Fall a promis offrir les bonnes dispositions non seulement de l’Unoca, mais également du centre régional des droits de l’homme basé à Yaoundé au Cameroun et de toutes les institutions des Nations Unies. Les Nations Unies offriront leur expertise pour accompagner le Gouvernement gabonais dans ces différents domaines, a-t-il dit.

En ce qui concerne l’élaboration des rapports périodiques présentés aux Nations Unies et sur la base desquels les pays sont évalués en matière de respect des droits de l’homme. La Garde des Sceaux a dit toute la disponibilité du Gouvernement à s’inscrire dans le respect des termes. Ce d’autant qu’il est de l’intérêt du Gabon de mettre à la disposition du Conseil des droits de l’homme (CDH) les données fiables. L’évaluation du pays par le Conseil des droits de l’homme en dépend.

La question des droits de l’homme est au centre des débats à travers le monde et plus particulièrement au Gabon où le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique centrale, Chef de l’Unoca, a reconnu les évolutions. Il y a des progrès, les sessions criminelles en cours en vue de désengorger les prisons et raccourcir les délais de détention au Gabon en témoignent, a précisé M.François Loucény Fall.

L’Unoca a profité de l’entrevue avec la Grade des Sceaux pour informer de la tenue à Libreville, d’ici fin mars, d’un programme de renforcement des capacités devant bénéficier à la Commission nationale des droits de l’homme, à la société civile Gabonaise.

Le programme de renforcement des capacités sera piloté par le Ministère de la Justice, Garde des Sceaux.

 

 

 

 

 

 

Modifié : 13 / 03 / 2020


En Haut